Deux ministres aux Invalides pour honorer les Gendarmes “héros du quotidien” : diaporama

Onze Gendarmes ayant défilé dans le bloc des “héros du quotidien” sur les Champs Elysées, ainsi qu’une épouse de Gendarme au comportement exceptionnel lors de la tempête Alex et un chien du GIGN ont été décorés ce jeudi 15 juillet lors d’une cérémonie inédite à l’Hôtel national des Invalides présidée par la ministre des Armées et le ministre de l’Intérieur. A cette occasion, la mémoire des Gendarmes décédés dans l’exercice de leurs fonctions depuis le 1er janvier 2020 a été également honorée. Le DGGN, le général d’armée Christian Rodriguez, a effectué deux dépôts de gerbe, le premier dans le caveau des gouverneurs des Invalides, dont le maréchal Moncey, inspecteur général de la Gendarmerie, puis un autre au pied de la plaque de la gendarmerie nationale.

Cette cérémonie au cours de laquelle le nouveau chant de la Gendarmerie a été entonné pour la première fois par les choeurs de l’Armée Française, a été marquée par une remise de décoration inédite puisque pour la première fois, à notre connaissance, une épouse de Gendarme, a reçu à titre civil, la plus haute distinction de l’Arme, la prestigieuse médaille de la Gendarmerie des mains de Florence Parly.

C’est une vie d’engagement dont vous honorez la Gendarmerie nationale et dont nos armées sont honorées. Si la Gendarmerie relève aujourd’hui du ministère de l’Intérieur, les liens qu’elle entretient avec le ministère des Armées sont puissants. Ce sont les indénouables liens du cœur, ceux qui font la fraternité d’armes.

Florence Parly

Sur le même sujet : Qui sont les Gendarmes “héros du quotidien” qui défilent sur les Champs Elysées

Marion L., épouse du chef Jean-Charles L. gradé de la brigade de Saint-Martin Vésubie, affecté depuis dans le Var et promu adjudant. Après avoir évacué en urgence son logement dans la brigade qui a été emportée par les eaux quelques minutes plus tard, cette infirmière de métier, avec leur petit garçon de deux ans sur le dos, a accompagné son Gendarme de mari pour rechercher des riverains et leur dire d’évacuer et prodigué des soins à des blessés. En décembre dernier, elle a intégré le service de santé des armées comme infirmière et est donc désormais militaire. “Je suis très fière, cette médaille récompense toute la brigade » nous a confié cette jeune femme qui a fait honneur à la Gendarmerie.

Marion L. avec son mari l’adjudant Jean-Charles L. (Photo LVDG)

La citation de Marion L

Infirmière de métier, de la brigade de proximité de St-Martin-Vésubie a participé, au mépris du danger, à toutes les phases de recherches et d’évacuation, gérant dans le même temps son très jeune fils et toute personne physiquement ou mentalement atteinte par la catastrophe.

Sur le même sujet : Les images choc de la caserne de Saint-Martin Vésubie, emportée par Alex (vidéo)

Qui sont les onze Gendarmes “héros du quotidien” honorés ?

Gendarme Ophélie B de l’escadron de gendarmerie mobile 42/2 de Guéret (23) : “ le 25 juin 2020, sur la commune de portot-Vecchio, la gendarme Ophélie Baert déplacée avec son unité, s’est illustrée lors de l’interpellation d’un individu mineur ayant commis au volant d’un véhicule signalé volé de nombreuses infractions pour échapper à un contrôle. L’enquête a permis la mise en cause d’un complice également mineur.” Décorée de la médaille d’argent de la sécurité intérieure par Gérald Darmanin.

Lieutenant Cédric B de la section aérienne de la Gendarmerie (SAG) de Digne-les-Bains (04) : le lieutenant Cédric B, pilote commandant la SAG de Digne-les-Bains a été engagé le 3 octobre 2020 pour porter secours à la population des vallées touchées. Il procède dans un premier temps à l’évacuation d’une trentaine de victimes par la voie des airs puis réalise pendant 14 jours un pont aérien logistique. Médaille de la Gendarmerie avec étoile de bronze remise par Gérald Darmanin.

Colonel Nasser Boualam, commandant le groupement de gendarmerie départemental des Alpes-Maritimes (06) : “le colonel Nasser Boualam, commandant le groupement de gendarmerie départementale des Alpes-Maritimes, en permission, s’engage immédiatement dans la coordination du dispositif d’envergure mis en place. Omniprésent sur le terrain dans les premiers jours, ainsi qu’auprès du préfet, il a fait preuve pendant quatre semaines d’une exceptionnelle disponibilité, d’une efficacité et d’un professionnalisme remarquables dans la gestion de cette catastrophe naturelle. Médaille d’or de la défense nationale avec étoile d’argent remise par le DGGN.

Adjudant Yannick Bonnet du PGHM de Modane (73) : “le 8 décembre 2020 sur la commune de Bonvillard en Savoie, l’adjudant Yannick Bonnet du peloton de gendarmerie de haute montagne détachement de Modane, est hélitreuillé, sous le signe de l’urgence, suite au crash à 1800 m d’altitude d’un hélicoptère du service aérien français avec six personnes à bord. Dans des conditions climatiques dégradées et au prix d’une progression remarquable de près de 600m de dénivelé positif depuis son lieu de dépose, il parvient à secourir et à évacuer le seul rescapé.” Médaille de la Gendarmerie nationale avec étoile de bronze remise par Florence Parly.

Retrouvez son témoignage dans notre article : Qui sont les Gendarmes “héros du quotidien” qui défilent sur les Champs Elysées

Major David C du PSIG de Lucé (28) : “le 9 décembre 2020 sur la commune de Chérisy dans l’Eure-et-Loir, le major David Chartier du peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie de Lucé, est engagé sur une interpellation domiciliaire dans le cadre d’une procédure préliminaire pour proxénétisme. Positionné en tête de la colonne d’assaut et touché par balles à deux reprises lors de l’effraction de la porte d’entrée du domicile du mis en cause, le gradé poursuit la mission en maintenant un appui au profit des autres militaires engagés contribuant à la reddition puis à l’interpellation de l’individu.” Médaille de la Gendarmerie nationale avec étoile d’argent remise par DGGN.

Gendarme Jérémy J de la brigade de proximité d’Ardes (63) : “le 22 décembre 2020 sur la commune de Saint-Just dans le Puy-de-Dôme, la Gendarmerie est engagée sur une situation de violences intrafamiliales. Lors des phases de bouclage, trois militaires sont victimes des tirs mortels d’un forcené. Le Gendarme Jérémy J, alors affecté au peloton de surveillance et d’intervention d’Ambert, après avoir riposté aux tirs du mis en cause, contribue à mettre à l’abri deux camarades touchés. Il retourne ensuite, sans hésitation, sur la zone d’action et il se joint à une colonne d’assaut afin de porter secours à deux autres militaires tombés sous les balles. Médaille d’or de la sécurité intérieure remise par Gérald Darmanin.

Sur le même sujet : L’hommage à trois “héros du quotidien” (Vidéo)

Maréchale des logis Léonie R du peloton motorisé d’Issoire (63) : “primo-intervenante, la maréchale des logis Léonie R, alors affectée à la communauté de brigades d’Ambert, participe au bouclage de la zone d’intervention puis à la mise en sécurité de la compagne du mis en cause qui reste introuvable. Médaille d’or de la sécurité intérieure remise par le DGGN.

Brigadier Nicolas P du PSIG de Pont-Sainte-Maxence (60): “dans la nuit du 8 au 9 février 2021 sur la commune de Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise, le brigadier Nicolas P, de la brigade de proximité éponyme, est engagé suite au signalement d’un attroupement de plusieurs individus cagoulés et armés de barres de fer ayant enflammé des barricades. Après un début de reconnaissance, la patrouille est la cible de tirs de mortiers d’artifices qui atteignent le véhicule de service et le Gendarme adjoint volontaire. Malgré une blessure au genou, il maintient sa position contribuant à la protection de ses camarades d’unité.” Médaille d’or de la défense nationale avec étoile d’argent remise par Florence Parly.

Lieutenant Pascal V -du PSIG de Saint-Nazaire (44) : “le 15 février 2021 sur la commune de Malville en LoireAtlantique, le lieutenant Pascal Valle, du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie de Saint-Nazaire, est positionné dans la colonne d’assaut afin de procéder à l’interpellation domiciliaire de l’auteur de coups de couteau sur deux personnes. Alors que les militaires tentent de forcer l’entrée du domicile, le mis en cause ouvre le feu, à travers la porte, avec un fusil à pompe. Gravement blessé au bras, l’officier réorganise le dispositif de bouclage obligeant l’individu à se rendre.” Médaille de la gendarmerie nationale avec étoile d’argent remise par DGGN.

Elève Gendarme Loick V. de l’EGM 15/7 de Sarreguemines (57) : “le 14 mai 2021 sur la commune de Butry-sur-Oise dans l’Oise, le gendarme Loïck Vuillaume, de l’escadron de gendarmerie mobile 15/4 de Sarreguemines, est engagé suite au signalement d’une femme circulant dans les rues armée d’un fusil. Rejetant toutes les injonctions de la patrouille, l’intéressée est désarmée puis maîtrisée par le militaire grâce à une judicieuse manœuvre de contournement préalablement validée par son chef de dispositif. » Médaille de la Gendarmerie nationale avec étoile de bronze remise par Florence Parly.

Gendarme Antoine (GIGN) et le chien Onex : “le 30 mai 2021 sur la commune du Lardin-Saint-Lazare en Dordogne, la gendarmerie recherche un individu armé, auteur de violence, ayant ouvert le feu sur les primointervenants. Le 31 mai, après un ratissage minutieux, le mis en cause est localisé à Condat-sur-Vezère puis neutralisé par le mordant du chien Onex opportunément engagé par le gendarme Antoine du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale et par un tir de riposte d’un militaire de l’unité. » Médaille de la Gendarmerie nationale avec étoile de bronze remise par Gérald Darmanin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here