Le chef d’escadron (R) Philippe Dal Col, président de l’UNPRG de l’Ardèche n’est plus

Philippe Dal Col, président de l’Union départementale de l’Ardèche de l’UNPRG, est décédé dans un hôpital lyonnais des suite d’une longue et cruelle maladie. Il avait 64 ans. Chef d’escadron de réserve, il était jusque récemment conseiller réserves du colonel commandant le groupement de l’Ardèche.

Né à Grenoble, Philippe Dal Col, après des études de comptabilité, avait intégré en 1975 le Centre d’Instruction des Gendarmes auxiliaires d’Auxerre en 1975. Il avait eu la chance de poursuivre sa formation à Porquerolles. Il avait ensuite été affecté sur la Base aérienne d’Avord à la Gendarmerie de l’air.

Ayant décidé de rester dans la Gendarmerie, le jeune homme est dirigé en 1976 vers l’école de Montluçon. A la sortie, il choisit l’escadron de Baccarat puis, après sa dissolution, celui de Saint-Etienne-de-Remiremont. Il retournera à Montluçon en 1980 pour un stage de transmetteur-radio, fonction qu’il occupera l’année suivante au Groupement mobile de Metz puis en 1983, après un court passage à Valence, à la Région Rhône-Alpes, à Lyon.

Philippe Dal Col avait participé à d’importantes affaires

OPJ en 1988, Philippe est en brigade à Ecully en 1992, chef en 1993 à Vaugneray. Il est adjudant à la brigade de Roussillon en 1996 puis adjudant-chef et chef de brigade à Saint-Vallier. En 2003, il prend le commandement de la COB de cette ville où il restera jusqu’en 2011 tout en étant promu lieutenant puis capitaine. Il prend sa retraite en 2015 alors qu’il commande la Communauté de brigades d’Annonay. Il reste cependant “dans le coup » comme réserviste opérationnel. Promu chef d’escadron il prend le poste de conseiller réserves du groupement de l’Ardèche.

Philippe Dal Col lors de la remise le 23 juin 2020 de l’ancien drapeau de l’UNRG 07 au colonel Olivier Coulbeau, commandant de groupement (Photo UNPRG).

Philippe Dal Col a participé à d’importantes affaires criminelles et résolu nombre de grosses affaires. La plus médiatisée faisait suite à l’interpellation de Karim Koussa et à la localisation de Khaled Kelkal caché dans la forêt de Malval, à Vaugneray. Kelkal, abattu le 29 septembre 1995, était membre du Groupe islamique armé (GIA) responsable de la vague d’attentats commise en France à l’été 1995. L’action du chef de brigade de Vaugneray lui a valu une citation à l’ordre de la division. Au cours de sa carrière, l’enquêteur a été récompensé par de nombreuses lettres de félicitations.

Le disparu était médaillé militaire, chevalier de l’ordre national du Mérite, titulaire de la médaille de la Défense nationale échelon or, de la médaille des services volontaires échelon bronze.

Philippe Dal Col avait adhéré début 2015 à l’UNPRG et était rapidement devenu président de l’Union départementale de l’Ardèche (mars 2015): “Il était important pour moi de garder un lien avec un très beau métier qui m’a tout donné et pour lequel j’ai donné beaucoup”, avait-il déclaré récemment à “La Voix du Gendarme”. Pour maintenir les liens entre actifs et retraités, le président ardéchois avait installé l’UD07 sur Facebook et avait créé un bulletin trimestriel. Très fatigué par la maladie il avait dû renoncer à ses passions : l’aquariophilie, le jardinage et le sport. Il avait eu une dernière joie, quelques jours avant son décès, d’assister au baptême de son dernier petit-fils.

A son épouse, à ses trois enfants et sept petits-enfants, nous présentons nos très sincères condoléances, ainsi qu’aux membres de l’UD07 en deuil de leur président.

Les obsèques seront célébrées en l’église de Félines (Ardèche) mardi prochain, 13 juillet à 15 heures.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here