L’office de lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH) recherche 5 OPJ

L’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité ( OCLCH)  recherche cinq sous-officiers de Gendarmerie officiers de police judiciaire. Un appel interne a été lancé mais l’office phare de la Gendarmerie a décidé aussi de communiquer sur La Voix du Gendarme pour toucher les Gendarmes.

Le DGGN a décidé de renforcer à nouveau les effectifs de l’OCLCH d’autant que le le président de la République lors de son déplacement au Rwanda a martelé qu’aucun auteur de génocide ne doit échapper à la justice.

Sur le même thème : Félicien Kabuga, un des principaux génocidaires du Rwanda, arrêté par les Gendarmes de l’OCLCH

Du coup, l’office phare de la Gendarmerie recherche cinq sous-officiers officiers de police judiciaire du grade de maréchal des logis-chef à adjudant-chef pour être affectés à la division des crimes de guerre et celle des crimes de haine, créée en août 2020.

Le lieutenant-colonel Nicolas Le Coz, commandant en second de l’OCLCH précise que les qualités recherchées sont l’aptitude à travailler en équipe et la capacité à mener des enquêtes complexes. Ces Gendarmes doivent également détenir des capcités d’analyse et de synthèse et savoir mettre en œuvre les techniques spéciales d’enquête et seront amenés à se déplacer à l’étranger. 

L’OCLCH a 170 dossiers

Commandé par le général de brigade Jean-Philippe Reiland depuis août 2020, l’OCLCH réunit une trentaine de de Gendarmes et policiers.

Actuellement, l’office a un portefeuille de 170 dossiers très complexes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here