Lutte anti-terroriste : les réservistes de la Gendarmerie vont être engagés partout (actualisé)

Des Gendarmes dont des réservistes sécurisent la réouverture des bureaux de poste (Photo Gend-Info.fr)

Les réservistes de la Gendarmerie vont être engagés en zone Gendarmerie mais aussi en zone police de manière importante dans le cadre du plan vigipirate urgence attentat et de la montée en puissance des missions de lutte anti-terroriste. Un recours supplémentaire aux réservistes est sollicite par le ministère de l’Intérieur. Le conseil de défense et de sécurité qui s’est tenu ce vendredi suite à l’attentat de Nice a entériné cet engagement massif des réservistes. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur a annoncé que 3500 Gendarmes réservistes seraient déployés dès lundi.

Dès hier, le général Olivier Kim, commandant des réserves de la Gendarmerie a “mis en alerte” les réservistes sur le réseau interne Minotaur en leur demandant de se tenir prêts.

Une participation des réservistes à la lutte anti terroriste

Selon nos informations, la Direction générale prépare une montée en puissance de la réserve dès aujourd’hui et prévoit jusqu’à un volume de 6000 militaires pour les jours prochains.

Concrètement, les réservistes seront engagés au sein de Détachements de surveillance et d’interventions (DSI) encadrés par des réservistes et seront déployés sur le terrain en zone Gendarmerie mais aussi en zone police selon les besoins des préfets. C’est une manière pour la Gendarmerie de participer encore davantage à la lutte anti-terroriste.

Les réservistes pourront aussi procéder à des contrôles d’attestation et peuvent depuis le premier confinement verbaliser les infractions.

Sur le même sujet : Déconfinement : les députés votent le droit pour les réservistes APJA et GAV de verbaliser

Les réservistes des autres armées sont déjà engagés dans le cadre de l’opération Sentinelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here