Eric Freysselinard, nommé directeur de l’IHEMI

Présentation des voeux à la préfecture de Meurthe-et-Moselle en 2020 (Photo Préfecture de Meurthe-et-Moselle)

Le préfet Eric Freysselinard est nommé directeur de l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI).

Il était fortement pressenti pour prendre la tête de ce nouvel ensemble qui réunit tous les organismes de formation en sécurité intérieure. Le préfet Eric Eric Freysselinard qui en s’appuyant sur le centre des hautes études du ministère de l’intérieur (CHEMI).

Un arrêté du ministre de l’intérieur du 29 septembre 2020 le nomme chef du service à compétence nationale dénommé “Institut des hautes études du ministère de l’intérieur” rattaché au secrétariat général du ministère de l’Intérieur.

Sur le même sujet : Avec l’IHEMI, Gérald Darmanin restructure les formations en sécurité intérieure

Jean-Martin Jaspers, administrateur général, expert de haut niveau, délégué à la stratégie et à la prospective auprès du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et qui a géré l’absorption de l’institut des hautes études de sécurité et de justice (INHESJ) par le centre des hautes études du ministère de l’intérieur (CHEMI) dont il était l’emblématique “patron », est promu préfet. Il est nommé délégué ministériel à l’intelligence artificielle auprès du ministre de l’Intérieur et va à ce titre développer l’intelligence artificielle dans les différents services de Beauvau, que ce soit les forces de sécurité intérieure, dont la Gendarmerie, en avance dans ce domaine, la Police nationale et les autres services et directions.

Décidée en octobre 2019, et annoncée en juin dernier lors des 10 ans du CHEMI, la création de l’institut des hautes études du ministère de l‘Intérieur (IHEMI) répond à une volonté forte du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin de doter la place Beauvau d’un seul organisme.

L’IHEMI devrait accueillir en formation en 2021 entre 4 000 et 5 000 cadres et experts par an sur les sites militaires du CHEMI au Fort de Charenton (Maison-Alfort) , et de l’École militaire.

Concrètement, selon le texte officiel se rapportant à sa création, l’IHEMI est chargé “d’assurer une formation commune aux cadres dirigeants civils et militaires du ministère de l’Intérieur, et de réaliser des programmes d’études et des produits de formation sur les questions d’administration territoriale, de sécurité intérieure, et de gestion des crises, au profit des cadres dirigeants des ministères, des services territoriaux de l’Etat et de leurs partenaires”

Une “Académie de la Sécurité intérieure”et un programme doctoral

La création de l’IHEMI s’accompagne de la création d’une Académie de la Sécurité intérieure, un outil 100% numérique qui aura son cœur technologique à Roubaix et d’un programme doctoral “Défense et Sécurité Intérieure” au sein de l’université Aix-Marseille Université (AMU). Initié par Jean-Martin Jaspers avec l’IHEDN et M. Ludovic Escoubas, ce programme a été officiellement lancé le 28 septembre.

Il a vocation à donner aux doctorants une formation complémentaire à leur projet de thèse de doctorat “leur ouvrant les portes de carrières au plus haut niveau dans les entreprises du secteur défense et sécurité, dans les forces, dans les organisations nationales et internationales.”. Un colonel de Gendarmerie figure au nombre des doctorants.

Âgé de 59 ans, agrégé d’Espagnol, diplômé de sciences-po Paris et de l’ENA, il a d’abord été professeur d’Espagnol avant d’entamer une carrière dans la préfectorale. Comme sous-préfet, il a été directeur de cabinet du préfet du Maine-et-Loire, secrétaire général adjoint de la préfecture du Rhône et sous-préfet de l’arrondissement de Lyon, directeur de cabinet du préfet de la région Île-de-France. Il a ensuite été inspecteur de l’administration au ministère de l’intérieur (1999-2000), puis chef du bureau des services publics industriels et commerciaux et du bureau des services publics administratifs.

Eric Freysselinard est l’arrière-petit fils du président Albert Lebrun

Éric Freysselinard a également servi dans les cabinets ministériels, directeur adjoint du cabinet de Patrick Devedjian, ministre délégué aux Libertés locales de 2002 à 2004, directeur de cabinet, et conseiller de Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, et directeur de cabinet de Roger Karoutchi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement.

Comme préfet, il a été préfet délégué à l’égalité des chances auprès de Jacques Reiller, préfet de l’Essonne, préfet de la Haute Saône, préfet de l’Aude, et préfet de Meurthe et Moselle de 2017 à 2020 après avoir été directeur des stages de l’ENA de 2013 à 2017.

Eric Freysselinard est l’arrière-petit-fils d’Albert Lebrun, président de la République du 10 mai 1932 au 11 juillet 1940 sur lequel il a écrit une biographie parue en 2013.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here