La Gendarmerie de la Réunion recrute un psychologue clinicien

Illustration LVDG

La Gendarmerie de la Réunion recrute un psychologue clinicien, conseiller technique régional.

Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné du corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale.

Sur le même thème : La Gendarmerie recrute un expert de haut niveau en technologies numériques (sous-officier commissionné)

Un emploi de psychologue clinicien, st vacant au sein du commandement de la Gendarmerie de La Réunion, à Saint Denis (974), compétent pour les départements de La Réunion et de Mayotte.

Cet avis de vacance est publié au Journal officiel de ce mardi 18 août.

Avis de vacance d’emploi de psychologue clinicien « conseiller technique régional » à temps plein au sein de la gendarmerie nationale


Un emploi de psychologue clinicien, conseiller technique régional est susceptible d’être vacant au sein du commandement de la gendarmerie de La Réunion, à Saint Denis (974), compétent pour les départements de La Réunion et de Mayotte.
Ce poste est ouvert aux psychologues titulaires d’un master II en psychologie clinique.


Intérêt du poste et missions


Le titulaire du poste aura pour missions principales :


– intervenir localement lors de la survenue d’un événement grave ;
– assurer des entretiens individuels à visée psychothérapeutique au profit des personnels de la Gendarmerie et de leur famille ;
– apporter un conseil technique auprès du commandant de région et des différents échelons hiérarchiques en matière de prise en compte des risques psychologiques et d’accompagnement du personnel, y compris en gestion de crise ;
– organiser le suivi d’équipes ou de militaires confrontés de par leurs missions professionnelles à une lourde charge psychologique ;
– intervenir en soutien immédiat au profit des personnels confrontés à des événements potentiellement traumatiques ;
– s’inscrire dans un travail de réseau avec les spécialistes médico-psychologiques internes et externes ;
– élaborer et conduire des actions d’information, de sensibilisation et de formation internes dans le champ de la prévention et de la prise en compte des risques psychologiques, le cas échéant avec d’autres partenaires institutionnels.


Il devra également :


– intervenir exceptionnellement au profit d’autres régions de Gendarmerie dans le cadre de l’action du dispositif d’accompagnement psychologique de la Gendarmerie nationale (DAPSY) ;
– mettre en œuvre les actions qui concourent à actualiser ses connaissances et lui permettent de conserver une pratique éclairée ;
– travailler en lien avec les autres psychologues cliniciens conseillers techniques régionaux du DAPSY déjà en poste ;
– travailler en lien avec les médecins et psychologues du service de santé des armées ;
– participer aux actions de prévention des situations professionnelles fragilisantes et des risques psychosociaux, en tant que membre de la commission locale de prévention.


Son action s’inscrit dans le cadre des orientations institutionnelles définies pour le DAPSY par la direction générale de la Gendarmerie nationale qui en assure le pilotage, l’évaluation et l’animation.


Compétences requises


Le candidat devra idéalement justifier d’une expérience professionnelle et connaître :


– la psychopathologie et la clinique individuelle et collective ;
– les risques psychiques liés au contexte professionnel ou opérationnel ainsi que ses modes de prise en charge ;
– le traumatisme psychologique et ses modes de prise en charge individuelle et collective.


Le candidat devra par ailleurs maîtriser les techniques d’animation des groupes de travail et de supervision professionnelle centrées sur la limitation des risques psychiques. Il orientera sa pratique selon le référentiel psychanalytique.
Ce poste exige mobilité et disponibilité (flexibilité au niveau des horaires de travail, déplacements fréquents à prévoir sur le périmètre des deux départements, permanences…). Le candidat devra être titulaire du permis de conduire B.


Statut – Environnement


Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné du corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de deux ans au grade de lieutenant. Le statut de militaire commissionné est précisé par :


– l’article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;
– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la Gendarmerie nationale.


Les fonctions exercées par des officiers du corps technique et administratif de la Gendarmerie nationale requièrent de disposer des qualités fondamentales de l’état militaire : sens élevé du service, loyauté, adaptabilité, réserve et très haute moralité.


Envoi des dossiers de candidatures


Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé sont à adresser par courriel, sous un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis, à l’adresse suivante : [email protected], à l’attention de la capitaine Stéphanie Duauge, chef de la section psychologie soutien intervention, bureau de la santé et de la sécurité au travail, sous-direction de l’accompagnement du personnel, direction des personnels militaires de la Gendarmerie nationale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here