Affrontements avec des gilets jaunes au Pouzin, dix Gendarmes décorés (diaporama)

A l’occasion du départ du colonel Olivier Coulbeau du groupement de l’Ardèche pour le Sirpa Gendarmerie, dix militaires engagés le 1er décembre 2018 lors d’une manifestation des “gilets jaunes” ayant dégénéré au Pouzin, ont été décorés.

Sur le même thème : Un élève de l’école de Chaumont décoré de la médaille de la Gendarmerie

Ils ont été mis à l’honneur lors d’une prise d’armes présidée à Privas par le général de corps d’armée Philippe Guimbert, commandant de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et qui effectuait son dernier déplacement en Ardèche avant son adieu aux armes.

Lors de cette cérémonie qui s’est tenue dans la cour de la caserne Rampon, le chef des Gendarmes auvergnats et rhonalpins a remis un témoignage de satisfaction au colonel Coulbeau en remerciement de son engagement durant ses 3 ans et lui a symboliquement offert la traditionnelle médaille de la Région de Gendarmerie Auvergne Rhône-Alpes. 

23 Gendarmes blessés au Pouzin

Mais il a aussi et surtout mis à l’honneur dix militaires -dont trois réservistes – de l’Ardèche “pour leur abnégation et leur courage” lors des événements du 1er décembre 2018 au Pouzin où 23 militaires du groupement ont été blessés lors de véritables scènes de guérilla urbaine.

Pour ces violences, deux hommes ont été condamnés à 18 mois de prison dont 6 mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Privas.

180 assaillants déterminés au Pouzin

Ce jour là, engagés au sein du dispositif de sécurisation des manifestations au niveau du rond-point “La Rotonde” sur la commune du Pouzin (Ardèche), ces militaires ont fait face à près de 180 assaillants déterminés par tous les moyens à nuire aux forces de l’ordr. Ils ont été amenés à assurer la protection du complexe sportif, où les Gendarmes blessés s’étaient réfugiés en attendant leur évacuation, sous les jets de projectiles divers.

Ces derniers ont montré “toute la robustesse de l’Institution Gendarmerie et sa capacité à maintenir l’ordre républicain” a commenté le général Guimbert en soulignant “le degré d’engagement et l’extrême disponibilité de l’ensemble des Gendarmes ardéchois et des réservistes opérationnels qui viennent les épauler au quotidien”.

Le général a aussi évoqué le tremblement de terre du Teil qui “a marqué à tout jamais nos esprits et la commune“.  “Là encore, des semaines durant, les Gendarmes du groupement de l’ardèche, avec le renfort de la Gendarmerie mobile et aux côtés des autres services de l’état, ont été exemplaires et ont démontré de belles valeurs d’engagement et de solidarité envers les habitants dont certains avaient tout perdu.

Les Gendarmes cités

Citation à l’ordre de la division

Médaille d’or de la Défense nationale avec étoile d’argent décernée au nom de la ministre des armées : Gendarme adjoint volontaire Rémy Kieny du PSIG Le Teil, grièvement blessé.

Citation à l’ordre de la brigade

Médaille d’or de la Défense nationale avec étoile de bronze décernée au nom de la ministre des armées

Capitaine de réserve Yvon Delsaux, compagnie de réserve départementale de l’Ardèche (CRD07 ): blessé 
Major de réserve Hervé Lohse , CRD07 : grièvement blessé
Adjudant de réserve Patrick Perez, CRD07 : blessé

Citation à l’ordre du Régiment

Médaille d’or de la Défense nationale avec étoile de bronze décernée au nom de la ministre des armées

Chef d’escadron Nicolas Chaptal, commandant de la compagnie du Teil

Maréchal des logis-chef Stéphane Greuzat, Psig Ruoms, compagnie de l’Argentière

Maréchal des logis-chef Alain Josse, section commandement groupement 07, chauffeur du commandant de groupement.

Gendarme Alexis Depré, brigade de proximité de la Voulten compagnie du Teil.

Brigadier Claire Vannuchi, brigade territoriale autonome Bourg-Saint-Andéol, compagnie du Teil, blessée.

Gendarme adjoint volontaire Brandon Payet, Psig Ruons, compagnie de l’Argentière

Un chef opérationnel qui a tracé des repères clairs

Le général Guimbert, a longuement rendu hommage au colonel Olivier Coulbeau en évoquant sa nomination au SIRPA-G, un service qu’il connaît parfaitement pour l’avoir commandé.

Les responsabilités qui lui seront prochainement confiées s’inscrivent dans une véritable stratégie d’influence et de valorisation de l’Institution. Le fait qu’il ait été choisi comme N°2 de la communication en Gendarmerie n’est pas un hasard” a asséné l’ancien chef du Sirpa en évoquant la communication du groupement de l’Ardèche qui a lancé fin 2018 son compte twitter aujourd’hui suivi par plus de 2000 abonnés.

Depuis Issy-les-Moulineaux, l’empreinte médiatique des groupements est scrutée, analysée, disséquée, et il faut reconnaître que le groupement de l’Ardèche s’est distingué à de nombreuses reprises par une ligne éditoriale résolument territoriale mais aussi, parfois, par un ton décalé utilisé avec finesse” a expliqué le général.

Concernant le colonel Coulbeau lui même, “son temps de commandement aura reflété des valeurs d’engagement de tous les instants, de rigueur éclairée et de proximité, chef opérationnel, il a tracé des repères clairs » a encore souligné le patron des Gendarmes de la région.

« Il aura insufflé une belle dynamique en matière de Police de Sécurité du Quotidien avec notamment la création de la brigade territoriale de contact de Saint-Pierreville ou encore les dispositifs spécifiques à la saison estivale : le poste à cheval, le détachement de prévention et de contact de la réserve » a détaillé le général Guimbert.

Un ancien sous-officier de l’artillerie

Le colonel Olivier Coulbeau est un “dolo”, ancien élève de l’école militaire interarmes, (EMIA) qu’il a intégrée alors qu’il était sous-officier dans l’artillerie. Il a notamment commandé la compagnie de Hyères (Var) et a été chef du cabinet-communication du général David Galtier, commandant la région PACA et la zone sud.

Au Sirpa-Gendarmerie, il sera l’adjoint du général Laurent Bitouzet et succède au général (2S) Jean-Claude Gin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here