Mort de Mélanie Lemée: le chauffard roulait malgré un permis annulé

Photo Facebook Gendarmerie Lot-et-Garonne

Le chauffard ayant mortellement fauché samedi soir à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne la Gendarme Mélanie Lemée en voulant éviter une herse après deux refus d’obtempérer roulait sans permis. En effet, selon nos informations le permis de Yassine E. avait été annulé en 2019 à la suite de délits routiers.

Sur le même sujet : Une Gendarme mortellement fauchée lors d’un refus d’obtempérer (vidéo)

De plus, ce délinquant de 26 ans très défavorablement connu de la justice, avait consommé des stupéfiants au cours de la journée. Du reste, il se serait débarrassé de pochons de cannabis pendant la poursuite avec les forces de l’ordre.

Sa garde à vue s’achève ce lundi soir et il sera présenté au parquet qui devrait ouvrir une information judiciaire. Au stade actuel, la procédure est ouverte pour “homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique”.

Rappelons que La Gendarme Mélanie Lemée, 26 ans, de la brigade de proximité d’Aiguillon (compagnie d’Agen) a été mortellement fauchée par cet automobiliste ce samedi soir peu avant 21 heures à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne (47).

Le chauffard a refusé d’obtempérer une première fois à des Gendarmes sur la RD 813 à Colayrac (47). Puis, alors qu’il se dirigeait vers Agen, il a effectué un demi-tour à la vue d’un contrôle de la Police nationale et est revenu à hauteur des Gendarmes qui ont alors placé un stop-stick (herse) sur la chaussée.

En effectuant une manœuvre pour éviter l’obstacle, il a percuté la Gendarme qui était sur le bas-côté.

Grièvement blessée aux jambes dont l’une a été arrachée, elle a succombé à ses blessures sur place.

Le chauffard a été interpellé dans la foulée.

Emotion énorme dans l’Arme

Ce drame a suscité une énorme émotion au sein de l’Arme et n’est pas sans rappeler la mort du major Christian Rusig en 2016 dans l’Ariège et celle du major Daniel Brière à Peille près de Nice (06) en octobre 2012. L’émotion est aussi palpable à Aiguillon d’après les habitants interviewés par les chaînes de télévision.

Sur le même sujet : 30 ans en appel pour le Loïc Gekière, le chauffard tueur du major Rusig

Ancienne réserviste et judokate de haut niveau

Originaire de l’Orne (61), la Gendarme Mélanie Lemée, a d’abord été réserviste opérationnelle dans l’Orne entre 2014 et 2015 puis a réussi le concours. A l’issue de sa scolarité, elle été affectée à la brigade d’Aiguillon le 4 juillet 2016. Quatre ans jour pour jour avant sa mort. Celle qui avait réussi l’OPJ en octobre 2019 a aussi été une judokate de haut niveau.

Ancienne pensionnaire du pôle judo de l’Insep, elle avait subi une grave blessure et a renoncé à devenir professionnelle. Elle a néanmoins poursuivi la compétition mais au sein de la Gendarmerie. Membre de l’équipe de France militaire, elle avait participé à de nombreuses compétitions et avait décroché le 15 février 2017 son deuxième titre de championne de France militaire de judo ( catégorie + de 78 kilos) organisé au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes. Elle avait déjà remporté ce titre en mars 2016 à Lorient.

Plusieurs champions de judo lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux tels Teddy Riner ou la sportive de la Gendarmerie Clarisse Agbégnénou.

>

La Gendarme Mélanie Lemée est le deuxième Gendarme décédé en service en 2020.

12 COMMENTS

  1. Aucune compassion ni excuse envers ceux/celles qui blessent ou tuent des gendarmes en fuyant un contrôle routier. Appliquons une peine dissuasive de 20 voire 30 ans … enfin … Si les sbires de Mme Belloubet font leur boulot !

  2. Le plus important après ce drame est de redoubler d’efforts pour combattre le racisme et la suprématie mâle blanche hétérosexuelle.

  3. Ancien magistrat, grande colère contre le maintien en liberté de délinquants multirécidivistes comme ce Yassine E. : sans emploi ni permis, qui lui a fourni un véhicule ?
    Père et grand père, grande tristesse pour cette jeune fille de 26 ans, sa famille et ses camarades gendarmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here