Une Gendarme mortellement fauchée lors d’un refus d’obtempérer (vidéo)

La Gendarme Mélanie Lemée a été deux fois championne de France militaire de judo (Photo Facebook Gendarmerie Lot-et-Garonne)

La Gendarme Mélanie Lemée, 26 ans, de la brigade de proximité d’Aiguillon (compagnie d’Agen) a été mortellement fauchée par un automobiliste lors d’un refus d’obtempérer ce samedi soir peu avant 21 heures à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne (47).

Sur le même thème : 30 ans en appel pour Loïc Gekière, le chauffard tueur du major Rusig

Contrairement à ce qu’écrit la Dépêche du Midi, le chauffard n’est pas en fuite. Il a été interpellé et a été conduit à l’hôpital afin d’y subir des examens médicaux avant d’être placé en garde à vue. Il est actuellement entendu par la section de recherches de Bordeaux dans le cadre d’une procédure ouverte selon nos informations pour “homicide volontaire”.

L’automobiliste a refusé d’obtempérer une première fois à des Gendarmes sur la RD 813 à Colayrac (47). Puis, alors qu’il se dirigeait vers Agen, il a effectué un demi-tour à la vue d’un contrôle de la Police nationale et est revenu à hauteur des Gendarmes qui ont alors placé une herse sur la chaussée.

La Gendarme fauchée par le chauffard qui veut éviter la herse

En effectuant une manœuvre pour éviter la herse, il a percuté la Gendarme qui était sur le bas-côté.

Grièvement blessée, elle a succombé à ses blessures sur place.

L’UNPRG et l’APNM Gendarmes & Citoyens adressent leur soutien total à la famille de Mélanie et à ses camarades.

La Gendarme Mélanie Lemée double championne de France militaire de judo

La Gendarme Mélanie Lemée, a d’abord été réserviste opérationnelle dans l’Orne entre 2014 et 2015 puis a réussi le concours. A l’issue de sa scolarité à l’école de Tulle (Corrèze) elle été affectée à la brigade d’Aiguillon le 4 juillet 2016. Elle a aussi été une judokate de haut niveau.

Ancienne pensionnaire du pôle judo de l’Insep, elle avait subi une grave blessure et a renoncé à devenir professionnelle. Elle a néanmoins poursuivi la compétition mais au sein de la Gendarmerie. Membre de l’équipe de France militaire, elle avait participé à de nombreuses compétitions et avait décroché le 15 février 2017 son deuxième titre de championne de France militaire de judo ( catégorie + de 78 kilos) organisé au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes. Elle avait déjà remporté ce titre en mars 2016 à Lorient.

Elle avait aussi été classée 3ème au tournoi international militaire de Blanska Bystrica en Slovaquie le 24 août 2016 et 3ème avec l’équipe de France militaire de judo aux 37èmes championnats du monde militaire en décembre 2016 à Zurich en Suisse.

Mélanie était célibataire et sans enfant. Elle avait réussi l’examen d’OPJ en octobre dernier.

9 COMMENTS

  1. Sincères condoléances à la famille aux proches et à tous les frères d’arme de Mélanie Lemée.D’accord avec le maire d’Aiguillon,Christian Girardi, »on a tous envie de pleurer ».Mais on est surtout révolté que l’on ne permette pas à nos gendarmes et nos policiers de se protéger en pareilles circonstances:refus d’obtempérer au contrôle routier et délit de fuite=permission d’ouvrir le feu pour neutraliser le délinquant(dès le premier contrôle).Que nos forces de l’ordre soient assurées du soutien de l’immense majorité des honnêtes gens,n’en déplaise aux médias complaisants et à notre « pseudo-justice ».Nous sommes de tout coeur avec vous et respectons vos fonctions et vos personnes

  2. Et il ne risque que 30 ans? Après avoir volontairement refusé de s’arrêter un un contrôle de police et pris la vie d’une jeune gendarme à l’avenir prometteur, roulant sans permis et sous stupéfiants??? Vive la justice en France!!! Il mérite la perpétuité juste pour rendre justice à la gendarme et prouver qu’on ne peut pas faire ce genre de choses sans en assumer les conséquences.

  3. La France est tombée bien bas. Les délinquants multirecidivistes rigolent au nez et à la barbe des autorités. C’est insupportable. On devrait élever une statue à la mémoire de cette jeune fille ainsi qu’à celle du chauffeur de bus de Bayonne qui ont tous deux fait preuve d’un immense courage. Il y a des gens qui méprisent la France et les Français qui les accueillent, qui endorment notre jeunesse avec toute sorte de came. Les zones de non-droit se multiplient… À quand une manifestation massive pour crier notre refus de voir notre pays sombrer dans la délinquance et l’impunité. Un français en colère.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here