22 voitures de luxe ont été saisis (Photo Gendarmerie)

Une vaste opération conduite ce mercredi 16 juin et mobilisant 90 Gendarmes dont un peloton d’intervention et une antenne du GIGN a permis de démanteler une bande d’escrocs aux voitures de luxe. Dix individus, huit hommes et deux femmes impliqués à divers degrés, ont été interpellés en Gironde, dans le Var et les Pyrénées-Orientales.

Sur le même thème : Meurtre maquillé en accident : une enquête exceptionnelle des Gendarmes du Nord

Les perquisitions ont permis de saisir près d’un million d’euros dont 22 véhicules et une quinzaine d’armes. À l’issue de leur audition, trois suspects ont été incarcérés et les sept autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

Ces escrocs présumés revendaient des voitures de luxe acquises frauduleusement à crédit grâce à de fausses identités. Le préjudice est estimé à 2 millions d’euros.

Le chef des escrocs vivait dans le Var sous une fausse identité

L’affaire débute en 2018 après le dépôt d’une plainte à la brigade de Gendarmerie de Saint- Médard-en-Jalles par un organisme de crédit pour usurpation d’identité et escroquerie à la suite de l’acquisition frauduleuse d’un véhicule haut de gamme. Les premières investigations permettent d’établir que de très nombreux véhicules de luxe, Porsche, Maserati, BMW sont acquis au moyen de financements obtenus à l’aide de fausses identités avant d’être revendus illégalement.

L’ampleur et la complexité de cette escroquerie conduisent à l’ouverture d’une information judiciaire. Un groupe d’enquête exclusivement dédié au traitement de cette affaire et constitué de militaires de la compagnie de Mérignac, de la section de recherches de Bordeaux et du groupe interministériel de recherches de Bordeaux est mis en place.

Des rapprochements permettent aux enquêteurs d’dentifier une soixantaine de faits.

L’auteur principal, qui vivait sous une fausse identité dans le Var selon Le Parisien, faisait déjà l’objet d’un mandat d’arrêt pour des faits d’escroqueries.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here