Le général (2S) Bertrand Cavallier, spécialiste du maintien de l'ordre (Photo DR)

S’il est un officier de Gendarmerie qui fait autorité en matière de maintien de l’ordre, d’intervention professionnelle et de respect de la déontologie, c’est bien le général (2S) Bertrand Cavallier. L’ancien chef du centre de Saint-Astier où sont formés tous les Gendarmes mobiles et qui est devenu sous sa houlette un centre d’excellence européen, est aussi un historien et un humaniste reconnu par ses pairs. Ainsi, ce militaire encore très actif et écouté bouillonne lorsque des Gendarmes et la Gendarmerie sont attaqués d’une manière fallacieuse comme c’est le cas avec le rapprochement de l’affaire Adama Traoré avec celle de Georges Floyd, mort aux Etats-Unis.

Sur le même thème : La famille Traoré veut importer l’affaire Georges Floyd en France dénonce l’avocat des Gendarmes

Bertrand Cavallier a écrit cette tribune pour La Voix du Gendarme.

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré décédait dans la cour de la brigade de Persan après avoir été interpellé et transporté par des Gendarmes du groupement du Val d’Oise. Dans les heures qui suivent, et durant plusieurs jours, on assiste alors à un déchaînement de violence. L’agglomération va connaître cinq nuits d’insurrection armée du 19 juillet au 25 juillet conduite par Bagui Traoré (entre temps libéré sur ordre du parquet!) avec 200 délinquants dont au moins 5 armés.

On comptera parmi les membres des forces de l’ordre trente-cinq blessés dont treize par arme à feu: (12 gendarmes, 1 policier). Au total, une centaine de coups de feu sont identifiés par l’IRCGN/PJGN lors des investigations.

Faisant preuve d’un sang froid remarquable, agissant selon des principes de stricte proportionnalité dans l’usage de la force, les Gendarmes parviennent, malgré les menaces, notamment sur leur familles, à rétablir l’état de droit à Beaumont-sur-Oise par la neutralisation des voyous qui terrorisaient depuis des années ce territoire. Au plus grand profit des populations y vivant. Au total, 21 personnes ont été inculpées dont cinq frères d’Adama Traoré.

Une propagande voulant donner artificiellement à ces évènements une dimension raciale

Or, depuis quatre ans, notamment sous la férule d’Assa, une soeur d’Adama Traoré se développe une propagande voulant donner artificiellement à ces évènements une dimension raciale. De façon à intoxiquer l’opinion publique avec l’idée que l’action des forces de l’ordre serait conditionnée par le facteur racial. Insinuations qui semblent même faire vaciller l’esprit de discernement de certains acteurs politiques, sans évoquer des personnalités emblématiques du monde artistique.

Ces accusations, qui participent d’une volonté de déstabilisation ourdie par des mouvances extrémistes, appellent une réponse ferme tant pour l’honneur des militaires de la Gendarmerie que pour le respect de la population qui ne peut être ainsi manipulée.

La Gendarmerie fait partie des forces armées.

Or la communauté militaire est de toute évidence, par ses valeurs propres, ses traditions, le creuset premier dans lequel se forge la cohésion de la nation, au-delà des origines de toute nature

Il n’y a qu’à observer le défilé du 14 juillet. Nombre de jeunes viennent de ce qu’on appelle communément la diversité. Terme qui selon moi devrait être abandonné tant il renvoie à la différence. Or il n’y a pas de différence pour ceux qui viennent servir le drapeau, défendre, protéger pour que le pacte social français fondé sur les valeurs républicaines soit préservé.

Le Gendarme, soldat de la loi, mais de toute la loi

S’agissant de la Gendarmerie, faut-il rappeler la très haute exigence déontologique inculquée dans la formation initiale dispensée dans les écoles? Faut-il rappeler qu’elle est très rarement mis en cause par le Défenseur des droits ? Faut-il rappeler sa très grande maîtrise dans le maintien de l’ordre, notamment durant la gestion si difficile de la crise des gilets jaunes ?

La Gendarmerie, c’est l’anti-racisme. C’est le refus de l’éthnicisation du recrutement, concept anglo-saxon si dévastateur, mais la juste reconnaissance du mérite pour chacune et chacun, c’est le respect premier de la personne, quelle qu’elle soit, et l’application du droit. Le Gendarme, c’est le soldat de la loi, mais de toute la loi.

10 COMMENTS

  1. Contrairement a cette scandaleuse manipulation haineuse (une de plus !) des manifestations « pro famille AdamaTraore », delinquants recidivistes et malfaisants professionnels,
    Les Gendarmes Republicains sont, Eux, des Gents d’Ame. Il faut les soutenir, de toutes nos forces, tout comme l’Armee Francaise et tous les Corps Regaliens de l’Etat, nos derniers remparts de Paix, avant la catastrophe du chaos civil que veulent ces renegats pour properer de leurs trafics.
    La jeunesse est manipulee, depuis des lustres, les journalistes et un grand nombre de politiques portent une tres lourde responsabilite dans la deliquescence vertigineuse qui nous frappe desormais chaque jour.
    Pour l’hyperego et l’argent, pour un consumerisme de pacotille, ils ont ruines « notre Cher et Vieux Pays » a coup de Lois absurdes et dangereuses, dans une bien-pensance permissive coupable, se gavant dans les Palais du pouvoir, alors qu’ils etaient en charge d’eclairer et de diriger…Oh France, vite et regroupes, resolus quoiqu’il en coute, jeunes pousses et vieux briscards, se reveiller et, civils ou uniformes, refuser la barbarie, RESISTER..!

  2. La gendarmerie comme toutes les forces de l’ordre fait tous les jours un travail remarquable mais oh combien ingrat. On assiste actuellement à un retournement de nos valeurs républicaines et votre corps reste un rampart contre le chaos.
    Résistez, une majorité silencieuse vous soutient, malheureusement inaudible car peu intéressante pour les medias et autres réseaux sociaux.
    Encore merci …..

  3. Notre société vit un véritable manque de repères en particulier dans les cités dans lesquels quelques caïds prennent le pouvoir. Il s’ensuit une loi du plus fort et une inversion des valeurs. Certains jeunes n’ont alors plus de limites, plus de respect, je dirai même plus de cerveau….! Ils finissent par admirer la violence et la criminalité afin d’être celui qui domine plutôt que celui qui est « fragile » (pour reprendre le vocabulaire).
    Bien évidemment ils ne constituent pas l’immense majorité des personnes des cités, seulement ils occasionnent des dommages !
    Je suis très admirative de la patience de la gendarmerie et de son courage tant de tels contextes sont complexes et difficiles. Heureusement qu’on vous a pour faire régner la paix. Merci !! Vous méritez le soutien de toute la population qui selon moi majoritairement n’est absolument pas dupes des délires médiatiques de la famille Traoré. Cette famille cherche uniquement à faire diversion pour faire oublier toutes ses condamnations et à vivre sur la mémoire d’un mort en dupant des idéalistes en manque de neurones.
    Non seulement, je fais confiance aux gendarmes mais je me demande : sans vous comment on ferait…! ?

  4. Soutien total aux forces de l’ordre et Honte à la justice et aux juges bobo qui font preuve d’un laxisme lamentable et sont les responsables principaux de ce gâchis.
    La non condamnation de ces voyous ne fait que les encourager !!!

  5. Merci à nos gendarmes, sans eux, c nous  » simples citoyens » qu’on prendraient les armes, se qui serait une mauvaise idée et tout ça à cause des politiques incapables d’agir sr le terrain .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here