Un individu considéré comme dangereux et ayant foncé sur des Gendarmes de l‘Eure après un refus d’obtempérer a été retrouvé et interpellé avec l’aide d’un drône!

Condamné à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d’Évreux, il est en prison.

Sur le même thème : Un trafic de drogue via Snapshat démantelé en Loire-Atlantique

Tout débute à Fontaine-l’Abbé le 26 avril dernier.

Vers 21 h, une patrouille du PSIG de Bernay tente d’intercepter un véhicule dans le cadre d’une information relative à un trafic de stupéfiants et mettent en place un barrage.

Mais l’automobiliste refuse d’obtempérer, et percute les Gendarmes, sans les blesser précise Paris Normandie.

La voiture repart après un tête-à-queue et prend la fuite. Malgré une fausse immatriculation, la brigade de recherches de Bernay parvient à identifier le chauffard et à le « loger ».

Un drône en appui

Le 8 mai, une opération associant une quarantaine de militaires des BR et Psig de Bernay, du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) de Paluel (76), et d’une brigade canine permet d’interpeller le suspect. L’opération est grandement facilitée par l’utilisation d’un drône.

« Cet individu, âgé de 38 ans, est considéré comme déterminé, dangereux et susceptible d’être armé », précise à Paris Normandie le lieutenant David Malherbet, de la compagnie de Bernay.

De fait, chez lui, les Gendarmes mettent la main sur un fusil à pompe, un gilet pare-balles et une petite quantité de cannabis.

Jugé ce mardi 12 mai 2020 en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d’Évreux pour  » usage et revente de stupéfiants, défaut de permis de conduire, usage de fausse plaque d’immatriculation, refus d’obtempérer et mise en danger d’agents de la force publique » , il écope de deux mois de prison ferme. Ecroué, ce récidiviste devra, en outre, purger une peine de quatre mois de prison précédemment prononcée par défaut.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here