Jean-Michel Beau à Apostrophes le 22 août 1989 (Capture d'écran LVDG)

Rendu célèbre par les piteuses affaires des « Irlandais de Vincennes » et des  » écoutes de l’Elysée« , le lieutenant-colonel Jean-Michel Beau, ancien commandant de la section de recherches de Paris-Minimes est décédé jeudi des suites d’un cancer à l’âge de 76 ans à Montpellier.

Ses obsèques se sont déroulées ce lundi matin l’intimité familiale à Montpellier.

Le chef d’escadron Beau (Photo DR)

Jean-Michel Beau, a été condamné dans l’affaire des Irlandais de Vincennes pour avoir couvert en procédure l’arrestation illégale de trois Irlandais par le GIGN – époque Christian Prouteau et Paul Barril – bras armé de la cellule antiterroriste de l’Elysée qui avait commandité un montage. Des armes et des explosifs avaient même été déposées chez ces Irlandais.

Suspendu de ses fonctions le 10 juin 1983, inculpé de subornation de témoins, il quitte l’Arme en 1988 comme lieutenant-colonel et est condamné en 1991 à quinze mois de prison avec sursis. Christian Prouteau, écope de la même peine mais pour complicité. Ce dernier, est relaxé en appel tandis que Jean-Michel Beau voit sa condamnation réduite à un an de prison avec sursis et 6.000 francs d’amende. Il est dispensé de peine.

Mais Jean-Michel Beau qui est l’auteur d’un livre, L’Honneur d’un gendarmen’en a pas fini avec cette histoire puisqu’il est victime dans l’affaire des Ecoutes de l’Elysée. Il est en effet écouté par la cellule de l’Elysée, dirigée par Christian Prouteau et Paul Barril.

Après avoir été débouté dans sa constitution de partie civile, il aura finalement gain de cause. Le journaliste Edwy Plenel, alors au Canard Enchaîné, et lui même victime des écoutes, lui rend un vibrant hommage sur Médiapart.

En 2009, il a été décoré de la Légion d’honneur.

Emission d’Apostrophes du 22 août 1989 dans laquelle Jean-Michel Beau présente son livre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here