Coup de « postillon » à une Gendarme de la brigade d’Arnay-le-Duc (Côte d’Or). Anaëlle Courtin s’est transformée en sage-femme, dimanche, sur le parking des urgences de l’hôpital de Beaune. Elle a accouché, en urgence, une jeune maman. Alors que le père était parti chercher des secours, elle a dégagé le cordon ombilical qui bloquait la respiration du nouveau-né.

Dimanche, vers 1 h 15, alors qu’avec un camarade, elle sort des urgences avec un individu en état d’ivresse tout juste interpellé, une voiture arrive à vive allure sur le parking. Le conducteur hurle aux Gendarmes que sa femme est sur le point d’accoucher.

Sur le même thème : L’héroïque et heureuse histoire d’un couple de Gendarmes de l’Eure: leur témoignage audio

Dans le Bien Public qui relate cette intervention pas banale, la Gendarme Courtin raconte : « L’homme était paniqué. Je me suis approchée et il m’a dit que sa femme accouchait. Je suis allée la voir pour la rassurer. Elle criait de douleur et elle m’a demandé de l’aider. J’ai baissé la tête et j’ai vu, dans la pénombre, une petite tête qui était déjà sortie ! Il n’y avait pas de place pour vraiment agir, car elle était assise côté passager, à l’avant de la voiture, mais je n’avais plus le choix. Il fallait y aller. J’ai pris sa petite tête instinctivement et j’ai aidé la maman à l’expulser. Elle a pris son bébé dans les bras et j’ai tout de suite compris que quelque chose n’allait pas, car le bébé ne criait pas. J’ai vu qu’il avait le cordon ombilical autour du cou et je l’ai déroulé. Il a alors tout de suite crié. Du coup, la maman et moi, nous avons été rassurées. C’est à ce moment-là que l’équipe médicale alertée par le père a pris le relais. Ils sont tous partis aux urgences. Je suis allée me laver les mains, puis on a repris la suite de notre patrouille« .

Un stage de 3ème chez une sage-femme!

Après l’intervention, Anaëlle rentre à la brigade d’Arnay-le-Duc qu’elle vient d’intégrer et passe une bonne nuit après cette intervention rarissime dans une carrière.

« Tout le monde était heureux à la brigade. Je me suis alors souvenue de ce stage de classe de troisième que j’avais fait chez une sage-femme libérale et qui m’avait passionnée » témoigne encore la Gendarme Courtin qui n’avait pas eu le temps de voir si c’était un petit garçon ou une petite fille.

Le lendemain, elle appelle l’hôpital et apprend que c’est une fille.

La petite Maysane se porte bien et est désormais à l’hôpital de Dijon avec sa mère.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here