Des cambrioleurs en série ayant écumé les régions de Bretagne, de Normandie et des Pays-de-la-Loire ont été interpellés par les Gendarmes avec l’aide de l’antenne GIGN de Nantes.

Ces malfrats spécialisés dans les cambriolages sériels de résidences principales et de commerces ont été interpellés le 27 février à la suite d’une enquête conjointe de l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), de la section de recherches de Caen et des groupements d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor.

Sur le même thème : Meurtre maquillé en accident : une enquête exceptionnelle des Gendarmes du Nord

Les quatre suspects auraient en effet, pour le seul mois de février, quelque 97 faits à leur actif, commis dans les départements de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor, du Calvados, de la Manche, de la Mayenne et de la Loire-Atlantique.

Les cambrioleurs en série écumaient plusieurs régions

Le préjudice global est provisoirement estimé à plus de 135 000 euros précise Gendinfo.fr

Cerise sur le gâteau, ces malfrats ont été « serrés » en flag’ au retour d’une exaction. L’opération est conduite le 27 février, par l’antenne du GIGN de Nantes, appuyée par la section aérienne de gendarmerie de Rennes, le GOS de Rennes et les militaires des pelotons de surveillance et d’intervention de gendarmerie du groupement de l’Ille-et-Vilaine.

C’est début février que cette enquête débute, lorsque quatre individus encagoulés dérobent un véhicule BMW dans un garage de Vire, dans le Calvados.

Ce véhicule est ensuite rapidement utilisé lors de nombreux périples nocturnes, au cours desquels sont commis des cambriolages dans des résidences et des commerces.

Le parquet de Rennes se saisit alors de l’ensemble des faits et confie l’enquête à la Gendarmerie.

Le 10 février, une cellule d’enquête nationale est mise en place, réunissant des enquêteurs de l’OCLDI, de la S.R de Caen, des groupements d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor, ainsi que des militaires du Groupe d’observation et de surveillance (GOS) de Rennes.

Lors des perquisitions, les gendarmes retrouvent de nombreux objets volés. Ils saisissent de l’argent liquide, de l’outillage ainsi que cinq véhicules. Au titre des avoirs criminels, 40 000 euros sont également saisis sur des comptes bancaires,

Les quatre individus interpellés, âgés de 25 à 27 ans et installés dans la région rennaise, ont été présentés au juge des libertés et de la détention de Rennes et placés en détention provisoire jusqu’à leur jugement, le 30 avril prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here