Le général Pierre Bouquin remettant la médaille de la Gendarmerie à l'élève Gendarme Lilian Cotte (Photo Facebook école de Chaumont)

L’élève Gendarme Lilian Cotte, ancien gendarme auxiliaire en Haute-Loire a reçu la médaille de la Gendarmerie lors du baptème de sa promotion.

La cérémonie marquant la sortie de la 497ème promotion de l’école de sous-officiers de Chaumont (Haute-Marne) a été ponctuée le 20 février par une remise de décorations. Le général Pierre Bouquin, chef de corps, qui a remis deux croix de chevalier de l’ordre national du Mérite et plusieurs médailles de la Défense nationale a eu le très rare honneur de remettre une médaille de la Gendarmerie – avec étoile de bronze- à un élève Gendarme.

Sur le même thème : La vie en bleu débute pour 111 élèves gendarmes de l’école de Chaumont

L’élève Gendarme Lilian Cotte a en effet été cité à l’ordre du régiment pour son comportement le 1er décembre 2018 alors que des « gilets jaunes » avaient envahi la préfecture de Haute-Loire. Il était Gendarme adjoint volontaire (brigadier-chef) au Psig du Puy-en-Velay (43) lors des faits.

Le texte de la citation

La ministre des armées cite à l’ordre du régiment l’élève gendarme Cotte Lilian de la 6ème compagnie, brigadier-chef à la région de Gendarmerie d’Auvergne Rhône-Alpes au moment des faits

« Gendarme adjoint volontaire du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie du Puy-en-Velay (Haute Loire), particulièrement courageux et impliqué.

Le 1er décembre 2018, intervient au profit de la préfecture de la Haute-Loire dans le cadre des opérations de maintien et de rétablissement de l’ordre durant les émeutes liées au mouvement social des gilets jaunes.

En dépit d’un contexte dégradé, est engagé avec une dizaine de militaires pour opérer le dégagement de la cour d’honneur de la préfecture qui vient d’être envahie par cinq cents assaillants virulents et agressifs. Sans désemparer, a ensuite assuré la protection de l’emprise préfectorale sous le jet de projectiles divers. Par son action, est parvenu à éviter que le bâtiment ne soit livré au pillage et à la destruction, à la satisfaction des plus hautes autorités de l’état.

A fait preuve en la circonstance, d’une détermination sans faille être d’un sens élevé du devoir qui font honneur à la Gendarmerie nationale.

3 COMMENTS

  1. Vu le libellé énoncé ça méritait tout au plus la médaille pour acte de courage et de dévouement mais pas la médaille de la gendarmerie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here