Un gendarme a été contraint ce lundi après-midi d’ouvrir le feu sur un individu armé d’un couteau et venant de s’introduire dans la brigade de Gendarmerie de Dieuze (Moselle). L’homme, un militaire de l’armée de Terre récemment engagé est blessé et il serait revendiqué de Daesh selon le procureur.

La Gendarmerie, citée par Lorraine-Actu, précise que l’agresseur avait blessé « un gendarme à la main qui a riposté d’abord avec sa bombe lacrymogène puis a fait usage de son arme à deux reprises« , ajoutant que l’agresseur avait été « blessé à l’abdomen« .

Les motivations de l’auteur restent à déterminer. Il aurait revendiqué un acte terroriste indique L’Est Républicain.

Il téléphone au CORG pour annoncer un carnage

Il aurait également téléphoné au centre opérationnel de la Gendarmerie en indiquant qu’il « allait commettre un carnage » précise Actu 17.

« Il faut mettre en rapport les faits avec un appel reçu par le centre opérationnel de la gendarmerie peu avant dans lequel un individu a déclaré qu’il était militaire, qu’il allait y avoir un carnage à Dieuze et qu’il se revendiquait de l’État islamique« , a expliqué le magistrat.

Selon plusieurs médias, l’individu serait radicalisé et le parquet anti-terroriste « regarderait le dossier. »

Le secteur autour des bâtiments de la Gendarmerie est actuellement bouclé précise la presse locale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here