Emma avec son grand-père (Photo Unprg)

Pour faire face au vieillissement des anciens combattants, le président de l’UNPRG UD 56 a accepté avec enthousiasme la candidature pour devenir porte drapeau suppléant, d’une jeune fille de 17 ans, Emma Le Fringère. Élève en terminale S, elle est la petite fille du porte drapeau sur le secteur de Pontivy (56), Marcel Hervio. Ce 11 novembre l’anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale était sa première cérémonie. 

Comme dans toute la France les Pontivyens ont rendu hommage aux poilus ce dimanche 11 novembre 2019 pour l’armistice de la Grande Guerre.

Le grand père très fier

Cependant, ces anciens combattants se font de plus en plus âgés et ils sont chaque année de moins en moins nombreux à pouvoir répondre présents. Ainsi, pour éviter la lente disparition des porte-drapeaux, le président de l’UNPRG UD 56 a décidé de solliciter les fils, filles, petits-fils et filles des adhérents à devenir à leur tour porte-drapeau titulaire ou suppléant.  

Pour assurer la continuité du devoir de mémoire, il est important d’avoir une relève pour nos anciens, qui vont de cérémonies en cérémonies et qui ont entre 60 et 90 ans. Les jeunes volontaires doivent se servir de ces grands moments patriotiques pour se préparer à devenir à leur tour porte-drapeaux titulaire ou suppléant. 

« Je suis très fiers de ma petite fille, car derrière un drapeau, il y a toute une histoire de France » explique Marcel Hervio, à l’origine du projet sur le secteur de Pontivy et de la formation pratique pour apprendre à sa petite fille, les ordres militaires mais aussi de l’histoire du porte-drapeau et de la tenue nécessaire pour participer aux cérémonies.

Le président de l’UNPRG UD 56 espère que d’autres jeunes bénévoles suivront cet exemple. En attendant, le nouveaux porte-drapeau, Melle Emma Le Fringère, se prépare déjà pour les prochaines cérémonies, tout particulièrement la Sainte-Geneviève, patronne des gendarmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here