La nouvelle Gendarmerie de Châteaubourg a été baptisée aux noms des Gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault, lâchement assassinés le 05 août 1997 à Saint-Didier (Ille-et-Vilaine) par un forcené.
Samedi 31 août 2019, devant une très nombreuse assistance, la nouvelle brigade de Chateaubourg a été inaugurée sous le nom de « Caserne Curot Esnault« , en hommage aux deux Gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault, lâchement assassinés le 05 août 1997. Le conseil municipal avait  accepté de dénommer cette nouvelle caserne, pour saluer l’abnégation, le courage et le sens du devoir au service de la France de ces deux militaires.

Madame Esnault et Laurent Esnault, mère et frère de Thierry, et madame Curot, veuve de Didier, et ses deux enfants, avaient fait le déplacement.

Un différend familial avait tourné au drame. Outre les deux Gendarmes, trois autres personnes ont été tuées et deux gravement blessées, au lieu-dit le Val, à Saint-Didier.     Ce 05 août 1997, Joseph Allain, le châtelain du village, se rend chez sa maîtresse, Solange Brillet, armé d’un fusil de chasse. A bout portant, il tue les parents de sa maîtresse ainsi que son frère et la blesse. Elle parvient à s’enfuir et donne l’alerte.
Les deux Gendarmes Esnault et Curot se rendent sur les lieux. A leur arrivée, les deux militaires sont également abattus. L’adjudant Le Ber, commandant de brigade, réussit à neutraliser Joseph Allain d’un coup de feu dans l’abdomen.
A l’issue de son procès, le meurtrier est condamné à la prison à perpétuité.

Une chape de plomb s’était abattue sur la Gendarmerie d’Ille-et-Vilaine

Une véritable chape de plomb s’était abattue sur le groupement d’Ille-et-Vilaine pendant plusieurs jours. La vie s’est arrêtée pendant plusieurs semaines à Chateaubourg. De nombreux Gendarmes, officiers, sous-officiers, hommes du rang, personnels civils, venant de Bretagne et d’autres régions de Gendarmerie, avaient assisté aux obsèques. Il faisait très chaud, les gens tombaient les uns après les autres. Mais même après 1h30, tout le monde restait aligné. Avoir deux cercueils face à soi, ça marque. Ça pleurait beaucoup autour.

Sur le même thème : Les Gendarmes de Liffré (Ille-et-Vilaine) ont leur nouvelle caserne!

L’UNPRG d’Ille et Vilaine était représentée par Marie-Jo Etoc, présidente honoraire, responsable du secteur de Vitré, André Treptel, trésorier départemental et Roger Sébille porte-drapeau du secteur de Vitré.

Marie-Jo Etoc connaissait bien Thierry Esnault. Le père de ce dernier était Gendarme à l’Escadron de Rennes avec son mari, Daniel Etoc.

De gauche à droite : Lieutenant Jean-François Bruneau ; Roger Sébille ; André Treptel ; Marie-Jo Etoc ; Général de corps d’armée Alain Pidoux ; Madame Esnault ; Laurent Esnault ; Madame Curot et ses enfants de chaque côté ; Colonel Nicolas Garrier

La cérémonie, solennelle mais aussi très émouvante, poignante, s’est déroulée en présence de :

  • Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, préfète de la zone de défense et de sécurité ouest, préfète d’ille et vilaine,
  • Françoise Gatel, sénatrice d’Ille et Vilaine,
  • Laurence Maillard-Méhaignerie, députée d’Ille et Vilaine,
  • Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental d’Ille et Vilaine,
  • Pierre Méhaignerie, maire de Vitré,
  • Teddy Régnier, maire de Chateaubourg et vice-président de Vitré communauté,
  • du général de corps d’armée Alain Pidoux, commandant la région de Gendarmerie de Bretagne, commandant la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité ouest,
  • du colonel Nicolas Garrier, commandant le groupement de gendarmerie départementale d’Ille-et-Vilaine,
  • du capitaine Gautron, commandant en second la compagnie de Vitré,
  • du lieutenant Jean-François Bruneau, commandant la communauté de brigades de Chateaugiron

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here