La caserne de Vaux-sous-Laon qui accueille notamment depuis 1960 le groupement de Gendarmerie de l‘Aisne a été officiellement baptisée du nom du lieutenant René Bricot, tué en Indochine à l’âge de 30 ans. Une fresque le représentant et réalisée par le par le peintre Pierre Grenier a été dévoilée. (1)

La 105ème promotion de l’EOGN porte son nom et il a été honoré collectivement par la 110ème promotion, « ceux d’Indochine » dont fait partie Patrice Van Lancker, le président de l’UNPRG de l’Aisne. (Photo DR)

C’est en présence des enfants, Jean-Louis et Dominique Bricot, ainsi que d’autres membres de la famille, que la fresque dédiée au lieutenant René Bricot a été dévoilée le 22 juin en présence de nombreuses personnalités. (2)

Une exposition temporaire sur le lieutenant Bricot

Les retraités de l’Arme étaient bien représentés avec en particulier le président de l’Union départementale de l’Aisne, Patrice Van Lancker, et le délégué du secteur de Saint-Quentin, accompagnés du porte-drapeau.

Parallèlement à ce baptême, une exposition temporaire sur ce brillant officier, tué dans une action de combat en Indochine en 1954 à l’âge de 30 ans, laissant une veuve et deux orphelins en métropole, a été mise en place.

LAON : Inauguration de la fresque dédiée au lieutenant René BRICOT

LAON : Inauguration de la fresque dédiée au lieutenant René BRICOTInterviews du lieutenant-colonel Jean-Charles METRAS, patron des gendarmes de l'Aisne. Il explique comment est venue l'idée de la fresque et l'histoire du lieutenant René BRICOT.et de Pierre-Emilien GRENIER, artiste peintre. Ce dernier dévoile comment il est arrivé dans cette aventure et son travail sur la fresque et dans les rues de Laon.

Publiée par Aisne-Info sur Lundi 24 juin 2019

Une présentation de véhicules anciens et récents de la Gendarmerie a agrémenté la cérémonie.

La météo ensoleillée, le résultat du remarquable travail de l’artiste Pierre Grenier, la présence des membres de la famille, des autorités, de 35 portes-drapeaux, des représentants de l’ensemble des unités d’active du département, dont un piquet d’honneur en arme, ont donné un éclat certain à cette émouvante cérémonie.

L’UNPRG 02 partenaire financier mais ..oubliée dans les remerciements

Mais les trois présidents des associations de retraités de l’Arme présents, notamment celui de l’UNPRG, ressentent néanmoins une certaine amertume.

Partenaires financiers pour cet hommage, ils n’ont entendu des remerciements qu’à l’adresse de l’association « les amis de la gendarmerie« , et ce même même si leurs logos figuraient sur la plaquette disposée sous l’œuvre de l’artiste.

Pour Patrice Van Lancker, cet « oubli », reconnu en aparté par le commandant de groupement, volontaire ou non, confirme le peu de considération des personnels d’active envers les associations de retraités qui ne sont sollicitées que pour le seul aspect financier, même minime, qu’elles peuvent apporter dans l’organisation d’une cérémonie.

Du reste, l’envoi du chèque de l’UNPRG, s’il n’a pas fait l’objet d’un «oubli» pour son encaissement, n’a pas été suivi de remerciements…

L’exemple récent d’une unité de l’Aisne ayant sollicité une aide financière de l’UNPRG-UD 02 pour ses 80 ans, mais sans manifester d’intérêt pour l’association en retour, a conduit celle-ci à prendre une décision.

Dorénavant l’association, dont la vocation est surtout sociale, ne versera de l’argent pour des actions et des projets mémoriels que si elle est initiatrice ou/et organisatrice ou co-organisatrice de l’événement.

(*) La caserne accueille aussi l’état major du groupement et ses services techniques, l’escadron départemental de la sécurité routière et la compagnie éponyme.

(2) En présence notamment du préfet, de la députée de la 1ère circonscription, du président du conseil départemental, du maire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here