Le 8 août est l’anniversaire de la libération de la ville du Mans mais aussi celui de la mort de trois Gendarmes tombés au combat en s’opposant aux Allemands. La Gendarmerie et l’UNPRG leur ont rendu hommage.

Le jeudi 8 août, la municipalité du Mans a célébré le 75ème anniversaire de la libération de la ville, où trois gendarmes sont tombés sous le feu de l’ennemi, en voulant protéger la population civile : le Lieutenant Louis Chelle (33 ans), les Gendarmes Roger Cabelguenne (41 ans) et Jacques Durier (21 ans). En marge des cérémonies officielles, une plus « intimiste » a été organisée au carré militaire du cimetière de l’ouest du Mans, par le colonel Thibault Lucazeau, commandant le groupement de la Sarthe. Cet hommage s’est symboliquement déroulé à l’heure où ceux-ci ont été mortellement blessés.

Etaient présents les porte-drapeaux des associations patriotiques, dont celui de l’UNPRG de la Sarthe, Christian Robert, qui avait accompagné le président de l’Union départementale 72, Eric Mondin.

Des gerbes ont été déposées sur les tombes du lieutenant Chelle et du Gendarme Cabelguenne par le commandant de groupement et le président de l’UD.72, entourés de la famille du lieutenant Chelle. (le corps du Gendarme Durier repose dans le caveau familial à Lille).

En fin d’après-midi, le préfet de la Sarthe, le maire du Mans et le colonel Lucazeau ont également déposé une gerbe à l’endroit où sont tombés nos trois camarades.

La Voix du Gendarme s’associe à cet hommage rendu à ces trois Gendarmes tombés pour la liberté.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here