Les 113 élèves de la 386ème promotion de l’école de Gendarmerie de Montluçon a honoré le brigadier Jules Dormoy, un Gendarme tué par un membre de la bande à Bonnot.

Les gendarmes incorporés à la 5ème compagnie d’instruction, commandée par le capitaine Franck Maury sont issus du concours externe.

Ils ont réussi avec succès leur formation de 8 mois au sein de l’école, recevant au cours de la traditionnelle cérémonie leurs galons de Gendarme. 

Au cours de leur scolarité, les élèves de la 386 ème promotion ont notamment rendu hommage à leur parrain de promotion, « le brigadier Elie-Jules Dormoy ».

Ce gendarme a été tué le 31 janvier 1912 en service commandé par l’un des membres de la bande à Bonnot.

Le brigadier Dormoy, photo Facebook délégation au patrimoine Gendarmerie

Deux monuments honorent le brigadier Dormoy

Une stèle érigée en hommage au brigadier Dormoy à Guillerval a été rénovée en 2018. Inauguré le 26 juillet 1914 à Angerville (91), un autre monument qui rend hommage au courage et au dévouement de la Gendarmerie et à ses membres morts en service de 1911 honore aussi le brigadier Dormoy.

Les monuments aux morts dédiés à la gendarmerie sont très rares puisqu’ils n’y en existent que deux en France. Une femme assise tient le code sur lequel est inscrite la Loi précise le site de la commune d’Angerville.

La brigade d’Angerville porte le nom du brigadier Dormoy

Depuis 2002, la brigade d’Angerville s’appelle la « caserne brigadier Dormoy », du nom de cet ancien forgeron, devenu chef de la brigade au début du siècle dernier. Le Parisien retrace les circonstances de sa mort le 31 janvier 1912. Il a été tué par un membre de la Bande à Bonnot en fuite après un cambriolage à Orléans (Loiret). Atteint par une dizaine de projectiles après avoir été ébloui, le gendarme Dormoy a eu le temps de dire : »je suis bien touché ».

Parvenus au terme de leur formation, les 113 gendarmes, dont 29 femmes, vont recevoir dans quelques jours les affectations, mais un grand nombre d’entre eux partent en renfort estival.

La plaquette d’honneur de l’UNPRG au major de promotion

Après la remise des diplômes d’honneur au 10 meilleurs classés, le président de l’UNPRG 03 Montluçon-Moulins, Bernard Deligny s’est adressé à l’ensemble de la 386ème promotion afin de leur présenter l’UNPRG. Puis il a remis au nom du président national, la plaquette d’honneur au major, l’élève Gendarme Sergiy Sasrytskyy.

Bernard Deligny a offert la plaquette d’honneur de l’UNPRG au major de promotion (Photo UNPRG 03)

La Voix du Gendarme s’associe à l’UNPRG pour féliciter le major et aura plaisir à lui offrir un abonnement numérique.
J.G

                                                                   

2 COMMENTS

  1. Je suis de tout coeur rendant hommage à mnos heros gendarme, j ai une pensee profonde qui me touche personellement, mon pere en 1943 etait officier à la caserne de Montluçon, ayant desobei à Petain, refusant d aller chercher des Israelites pour les envoyer dans les camps de la mort.. J ri le sentiment que ces officiers sont des oublies. En 44 mon père est devenu FFI et a combattu à Montluçon. Voila, je dis honneur à nos heros de toutes époques,. Mon pere Roger MICHEL.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here