L’Union départementale de l‘Eure a tenu son assemblée générale le 12 mai 2019 à la salle des fêtes de Saint-Sébastien-de-Morsent.

Comme de coutume c’est André Dubart président adjoint qui a ouvert la séance, après avoir souhaité la bienvenue aux participants. Il a ensuite laissé la parole à Jacques Delamare, président départemental. Ce dernier s’est adressé à l’assistance et a remercié les nombreux participants. Il a fait part aux adhérents de la mise en conformité avec le règlement général sur la protection des données personnelles et a demandé que le bulletin qui sera adressé, soit retourné rapidement.

Le bilan financier a été présenté par Christian Brémond trésorier. Présent, le vérificateur aux comptes a fait part de sa mission qui fait apparaître une trésorerie bien tenue.

Le secrétaire Didier Mariton a quant à lui présenté un rapport moral détaillé.

Exposés par le président adjoint, ces deux rapports ont été adoptés à l’unanimité.

A la suite de la fin de mandat de Christian et Marie-Josée Brémond et du départ en dehors du département de Jean-Bernard Aguirre, des élections de nouveaux membres ont été effectuées. Michel Deschamps, Bruno Montier et Marc Kowalski ont ainsi été élus.

Le président départemental a remercié les membres sortants et souhaité la bienvenue au nouveaux élus.

Plusieurs membres honorés

Plusieurs récompenses de l’UNPRG ont été a attribuées:

  • Étoile de bronze: Yves-Marie Basquin, Jocelyne Delamare, Marie-Jo Bremond.
  • Étoile d’argent: Pascal Bessonnard, Robert Frangeul et Christian Bremond.

Le président et l’ensemble des membres du conseil d’administration ont remis un cadeau de départ à Christian Brémond et des fleurs à son épouse.

Le président Delamare a accueilli les diverses autorités et excusé celles qui n’ont pu venir en raison du devoir de réserve lié aux élections.

Il a remercié Roger Mielot, adjoint au maire de Saint-Sébastien-de-Morsent, Bruno Groizeleau, pour la générosité de cette commune qui permet la tenue de cette assemblée générale.

Il a également exprimé sa gratitude au colonel Cédric Collard. D’une part pour avoir pris de son temps pour assister à cette assemblée et, d’autre part, pour les multiples invitations aux évènements du groupement ainsi que pour les bonnes relations qui existent entre son secrétariat et l’UD27.

Dans son allocution, le président a rappelé la qualité des liens avec l’UNPRG nationale, et s’est félicité des effectifs de l’Union départementale ainsi que de la santé des finances, laquelle permet d’offrir un colis aux veuves de l’Arme.

Il a évoqué les problèmes actuels de l’active « qui est confrontée à des manifestations récurrentes mais surtout accompagné de violences extrêmes commis par des casseurs-pilleurs ou groupuscules extrémistes. »

Il a souligné « le courage et l’abnégation des personnels tant Gendarmes que policiers et regrette que les médias et réseaux sociaux mettent en exergue les quelques bavures sans faire ressortir les causes de celles-ci« .

Mettant en avant l’augmentation des agressions contre les Gendarmes, il a également exhorté les retraités à « défendre l’active dans certaines discussions au cours desquelles les forces de l’ordre sont mises en cause. »

Enfin, le président a adressé une série de remerciements pour leur présence:

Jean-Alain Fleche, président de l’UD.14, Gilbert Decaux, président de l’UD 76, tous deux accompagnés de leurs épouses; le représentant départemental du pôle des retraités, Jean Migliore, (ANR), les nombreux représentants des associations patriotiques, présidents et leurs porte-drapeaux, et les membres du conseil d’administration dont il a salué le dévouement.

Invité à s’exprimer, le colonel Cédric Collard a d’abord chaleureusement remercié l’UD27 pour sa participation dans tous les moments, bons ou mauvais, qui ponctuent la vie du groupement

Il a exposé les chantiers engagés: proximité, perspective nationale et départementale, adaptation au temps d’aujourd’hui. Rappelant « qu’il faut garder à l’esprit que nous sommes toujours en guerre », il a expliqué ‘que les temps troubles que l’on vit actuellement chargent le fonctionnement des unités et chargent psychologiquement les militaires ». Une constante : la Gendarmerie est toujours présente lorsqu’il y a besoin. Un sentiment : la dangerosité est de plus en plus parlante. La Gendarmerie s’adapte au tant que besoin.

La manifestation s’est poursuivie par un dépôt de gerbe au monument aux morts en présence des autorités civiles et militaires: le colonel Cédric Collard, le capitaine Bernard, commandant en second la compagnie, l’adjudant Martins, commandant en second la brigade de Conches-en-Ouches, Roger Mielot, ainsi que les représentants des diverses associations patriotiques et leur porte drapeau.

La journée s’est poursuivie par un vin d’honneur et un repas dansant. L’ensemble des participants semblait satisfait de cette journée à la fois studieuse et festive.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here