Homme armé et tué par un tir de riposte des Gendarmes dans le Territoire-de-Belfort : la légitime défense retenue

0

Un homme armé et ayant forcé plusieurs barrages a été tué ce mercredi 13 par les Gendarmes lors d’un tir de riposte à Danjoutin, dans le Territoire de Belfort. L’enquête a révélé que l’arme était factice, mais les Gendarmes ne pouvaient pas le savoir a déclaré le procureur qui a retenu la légitime défense après avoir organisé une reconstitution sur place. Les deux militaires qui avaient été placés en garde à vue ont été relâchés Les enquêteurs avaient besoin de les entendre séparément pour comparer leurs versions des faits précise France Bleu.

Sur le même thème : Savoie : un forcené ayant tiré sur le GIGN et abattu leur chien tué dans un tir de riposte

Provocateur, l’individu force les barrages et exhibe son arme de poing

Ce mercredi en fin de matinée, un homme de 37 ans se rend devant la Gendarmerie de Beaucourt. Il exhibe une arme de poing et fait crisser ses pneus à plusieurs reprises devant les Gendarmes.

A la suite de cette provocation, l’homme prend la direction de Delle et les Gendarmes décident de mettre en place différents barrages. Celui installé à Delle est forcé et l’homme continue sa route par la RN1019 vers Belfort.

Déjà connu des services de Police

Un deuxième barrage est mis en place par la Gendarmerie mais celui-ci est également forcé par le chauffard, lancé à toute vitesse. Ce dernier quitte la RN1019 à Sevenans et traverse la zone commerciale d’Andelnans. Au rond-point d’Etain, un énième barrage est installé par les Gendarmes mais l’individu prend le rond-point du Pot-d’Etain à contresens. Le PSIG de Belfort parvient finalement à le bloquer à Danjoutin.

Alors que les militaires s’approchent du véhicule, l’individu, refuse de se rendre, sort son arme et tire. Les Gendarmes ripostent, blessant mortellement cet homme.