En prolongement de la  Commémoration de l’appel du 18 juin 1940 devant le Monument aux Morts de la ville et  à laquelle  les élèves des écoles primaires hayangeoises ont assisté avec leurs enseignants, une gerbe a été  déposée devant le monument du cimetière israélite, suivie d’une minute de recueillement et de l’hymne national.

Le cortège précédé par la fanfare et les drapeaux des associations  s’est ensuite déplacé rue Charles de Gaulle où un hommage a été rendu au colonel américain Hamilton et à ses hommes qui se sont battus pour libérer Hayange le 10 septembre 1944. Nommé premier citoyen d’honneur de Hayange, et fait Chevalier de la Légion d’Honneur, il avait offert une plaque commémorative à la ville sur laquelle était gravés les noms des GI morts à Hayange. Dans ses dernières volontés, il avait souhaité que ses cendres reposent à l’endroit où il avait été blessé au 33 rue de Gaulle. Après le dépôt d’une gerbe et la minute de recueillement, la fanfare a joué les hymnes américains et français.

Enfin, un ultime hommage a été rendu dans le passage René ISRAEL devant la plaque dédiée à ce résistant français héroïque  reposant à HAYANGE. René ISRAEL dernier avait permis l’évasion d’Allemagne de 800 prisonniers, dont celle du général Giraud, entre 1940 et 1942.
En 1943, il appartient au bureau central de renseignement et d’action du gouvernement de la France Libre de Londres. Dénoncé puis arrêté et torturé par la Gestapo en 1943. René Israël a été assassiné par les nazis sur son lit d’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, en 1944, puis enterré le 16 décembre 1948 aux côtés de son père à Hayange.

Le président de secteur de Thionville de l’UNPRG était sur les rangs avec le drapeau de l’association.