Le chef d’escadron Frédéric Sanchez a pris officiellement le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Quentin le vendredi 25 novembre au matin à Bohain-en-Vermandois sur la place Vangrevelinghe.

Le nom de ce lieu est celui du maréchal des logis-chef Jean-Marie Vangrevelinghe de la brigade locale tué à 42 ans le 27 novembre 1979 par un forcené retranché ayant assassiné son épouse.

Que de symboles dans cette cérémonie se déroulant le jour même de celui consacré aux violences faites aux femmes, 43 ans après le décès de ce héros de l’Arme abattu par l’auteur d’un féminicide.

C’est le colonel Gilles Isabelle, commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Aisne qui a installé ce nouveau commandant de compagnie ayant su mettre en avant le sacrifice ultime de l’un des nôtres en ce jour particulier et ce, en présence des sous-préfets de St-Quentin et de Vervins, du député Thiérachien Jean-Louis Bricout, reçu récemment par le Ministre le l’Intérieur et le Directeur général de la Gendarmerie nationale, pour le projet de loi sur la sécurité et la création des 200 nouvelles brigades, du procureur de la République de Saint-Quentin et de conseillers départementaux dont le maire de Bohain.

Un piquet d’honneur, une délégation importante des militaires de la compagnie ainsi qu’un général (2S), les commandants des compagnies de gendarmerie départementale des villes de Château-Thierry, Laon, Soissons et Vervins, des élus, des représentant de la police nationale et du Service départemental d’incendie et de secours ont participé à la cérémonie en présence de 7 porte-drapeaux aux côtés des présidents d’associations de retraités de l’Arme dont l’UNPRG-UD 02 et des bohainnois.

Après la revue des troupes, la remise du commandement au chef d’escadron nouvellement affecté, le dépôt de gerbes, la sonnerie aux morts et la minute de silence, les autorités ont remercié les porte-drapeaux, particulièrement celui de l’UD 02, Jean-Michel Valissant, en le félicitant pour sa présence importante à cet hommage pour notre camarade. Ensuite, l’ensemble des participants a rejoint l’hôtel de ville où les autorités ont félicité le commandant de compagnie en soulignant la confiance accordée à la Gendarmerie. Elles ont rappelé que l’hommage rendu au chef Vangrevelinghe a tout son sens encore aujourd’hui puisque trois militaires de la brigade de Bohain ont sauvé récemment d’une mort certaine une habitante dont la maison était en flammes dans cette localité.

La cérémonie du jour se déroulant au sein d’un bourg de l’arrondissement saint-quentinois reflétait donc parfaitement l’expression ministérielle du moment “Allez vers”.

Les festivités se sont terminées par le verre de l’amitié au cours duquel le président de l’UD 02 s’est rapproché du député et du conseiller départemental ainsi que du maire de Bohain pour évoquer le projet d’un hommage particulier à rendre au chef Vangrevelinghe. La seule plaque de rue sur la place portant son nom ne décline pas son appartenance à la Gendarmerie, ni les circonstances de son acte héroïque. Ces élus partagent l’initiative de ce projet et ne manqueront pas de l’appuyer pour le faire aboutir aux côtés de l’UD 02.

Patrice Van Lancker, perésident de l’UD0

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here