Un gang d’arracheurs de distributeurs de billets neutralisé dans l’Hérault

0
540

130 Gendarmes de l’Hérault et du Gard ont été engagés le 23 juin sur une opération d’interpellation de 9 malfaiteurs soupçonnés de plusieurs attaques de distributeurs automatiques de billets (DAB) à la voiture bélier. (*)

Sur le même thème : Les voltigeurs pillaient les camions en train de rouler sur l’A 10

Sept des suspects sont mis en examen pour “ vols en bande organisée et association de malfaiteurs ”. Quatre d’entre eux sont écroués, les trois autres sont sous contrôle judiciaire.

C’est un gang de “ nuisibles ” qui vient d’être mis hors d’état de nuire par les Gendarmes de l’Hérault au terme d’une rapide enquête de moins de six mois.

Les distributeurs attaqués à la voiture bélier

Tout débute le 16 janvier 2020 vers 3h00 du matin. Au moins 5 individus encagoulés et gantés pénètrent par effraction à l’aide d’un véhicule volé qu’ils utilisent comme bélier dans le centre commercial Intermarché de Fabregues (34).
Les auteurs percutent ensuite avec leur véhicule le distributeur automatique de billets (DAB) contenant plus de 12 000 €, l’arrachent et le chargent dans un second véhicule. Le distributeur est découvert incendié, et évidemment vide, quelques heures plus tard à Saint-Jean-de-Vedas.

Le 2 février 2020, c’est dans le centre commercial SUPER U de Montarnaud qu’une nouvelle attaque au véhicule bélier est perpétrée. Le mode opératoire est similaire à celui employé à Fabregues. La façade du supermarché et le DAB se trouvant à l’intérieur de la galerie commerciale sont percutés par un véhicule volé. Mais le DAB est vide et les malfaiteurs repartent bredouilles. Les dégâts matériels sont néanmoins très importants, et estimés à 80000 euros pour les deux distributeurs.

Une information judiciaire est alors ouverte le 18 février et un groupe de travail, piloté par la section de recherches de Montpellier, associe la brigade de recherches de Castelnau-le-Lez et l’office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI).
Un groupe criminel organisé originaire des pays de l’Est, dont les membres sont implantés sur Montpellier et les environs est identifié.

Il prend la fuite par les toits mais est localisé par un drone

Puis les Gendarmes constatent que ce gang a commis d’autres faits, dont un très important vol d’outillage professionnel dans une société pour un préjudice de 35.000 €, des vols à la roulotte dans des véhicules d’artisans, des cambriolages et des vols de véhicules.

Le suspect en fuite par les toits a été localisé grâce à un drone (Photo Gendarmerie)

Le 23 juin, l’opération mobilisant 120 Gendarmes est lancée et 9 suspects âgés de 23 à 51 ans sont interpellés sur le camp de de Bione, à Cournonterral, à Pignan, à Clermont-L’Hérault et à Montpellier. 

L’un des malfrats qui tente de prendre la fuite par les toits est localisé puis interpellé grâce au drone. Les perquisitions sont fructueuses puisque ce sont 26.000 € en numéraire, des montres de marque, de faux dollars, un gyrophare bleu et une casquette police sont notamment saisis lors des perquisitions.

(*) dont l’EGM de Nîmes, les PSIG de Castelnau-le-Lez, Lunel et Lodève, trois équipes cynophiles et l’équipe drone de la section d’appui judiciaire de la région de Gendarmerie.